Vendredi 8
novembre 2019
BernExpo

forumofac.19, sous le signe du lancement de la plateforme Abilis

Le forumofac.19 qui s’est déroulé le 8 novembre dernier à BernExpo a réuni près de 400 participants (pharmaciens sociétaires Ofac, clients et partenaires). Cette 14e édition a permis de faire un point sur autour de la santé numérique (Sommes-nous prêts pour un changement de paradigme?). Cette manifestation marquait aussi pour Ofac une date importante : celle du lancement de sa plateforme santé Abilis, destinée aux professionnels de la santé et au grand public. Les participants ont notamment eu l’occasion d’assister «en live» à des démonstrations de la plateforme de santé Abilis.
Le soir, la traditionnelle et conviviale Soirée des Sociétaires a clôturé la journée dans la joie et la bonne humeur.

Accès à l'article complet

Présentations

A quelques mois de son lancement, où en est le Dossier électronique du patient (DEP) ?

img_medaillon-adrian-schmid.pngAdrian Schmid
Secrétaire général d’eHealth Suisse

icon_arrow-down-green.png Télécharger la présentation

 

La loi fédérale sur le Dossier électronique du patient (LDEP) qui est entrée en vigueur en avril 2017 stipule que les établissements hospitaliers doivent pouvoir utiliser le DEP dans un délai de 3 ans. C’est donc en principe en avril 2020 que les premiers DEP pourront être ouverts pour des patients. A quelques mois de son lancement, où en est le DEP ?

M. Adrian Schmid est le secrétaire général de eHealth Suisse, centre de compétence et de coordination mis en place par la Confédération et les cantons pour suivre le développement d’applications de cybersanté et notamment du DEP. Il fera, pour vous, le point de la situation.

 

 

img_adrian-schmid_120x150.jpgAdrian Schmid
Secrétaire général d’eHealth Suisse

De formation pédagogique, Adrian Schmid exerce durant de nombreuses années la fonction de Rédacteur auprès de différents médias suisses (rubrique Politique de la santé). Il occupe ensuite le poste de Responsable de projets au sein de l’Office fédéral de la santé publique et mène les premiers travaux de la stratégie d’eHealth Suisse, le centre de compétence et de coordination de la Confédération et des cantons. Il en prend la direction en 2008.

Réseau national eHealth au Danemark : l’exemple d’une intégration réussie.

img_medaillon-lars-hulbaek.pngLars Hulbaek
CEO de MedCom, Odense (DK)

icon_arrow-down-green.png Télécharger la présentation

 

MedCom est une société à but non lucratif, propriété du ministère danois de la santé. Son rôle est de contribuer au développement, aux tests, à la diffusion et à l’assurance qualité de la communication électronique dans le secteur de la santé afin de garantir une excellente continuité des soins. 

A quelques mois de l’implémentation du Dossier électronique du patient en Suisse, il nous a paru intéressant et inspirant de jeter un œil sur le projet de réseau de cybersanté danois : The Danish Healthcare Data Network.

 

 

img_lars-hulbaek_120x150.jpgLars Hulbaek
CEO de MedCom, Odense (DK)

Né en 1968, Lars Hulbaek obtient son master en économie auprès de l’université du Danemark-du-Sud en 1992. Il est employé depuis 1997 par la société Medcom – the Danish Health Data Network, dont il devient le CEO en 2014. Il développe au niveau national la télémédecine ainsi que l’échange de données entre les généralistes, les hôpitaux, les laboratoires et les municipalités. Il est membre de nombreux comités nationaux et groupes de travail relatifs à l’eHealth au Danemark.

Proximité patients–pharmaciens, les atouts de la plateforme santé Abilis

img_medaillon-mario-magada.pngDr Mario Magada
Directeur général du groupe Ofac

icon_arrow-down-green.png Télécharger la présentation

 

Le forumofac.19 correspond au lancement d’Abilis par Ofac. L’occasion idéale de présenter ce concept original aux participants. Abilis comprend deux étapes distinctes et complémentaires : 

  1. Une plateforme santé digitale visant à créer une nouvelle forme de relation et de suivi entre le pharmacien et ses patients, avec un portail B2B offrant notamment une vue 360° des patients, et un portail B2C disponible sous forme d’app.
      
  2. L’accès au Dossier électronique du patient (DEP), conforme à la loi fédérale en vigueur. Cet accès se fera via l’affiliation de la pharmacie à la communauté de référence nationale Abilis SA, dont pharmaSuisse est partenaire. Dès sa mise en fonction au printemps 2020, le DEP sera intégré à la plateforme Abilis.

 

 

img_mario-magada_120x150.jpgDr Mario Magada
Directeur général du groupe Ofac

Né en 1961, il obtient son diplôme fédéral de pharmacien à l'Université de Lausanne. Il y obtiendra également en 1989 son doctorat en sciences pharmaceutiques par la mise au point d'un test de screening en ophtalmologie pour l’industrie pharmaceutique. En parallèle, il continue la pratique officinale et effectue plusieurs stages dans l’industrie. Entré à Ofac comme chef de projet, il rejoint la direction en 1990 en tant que responsable du département marketing, puis est nommé Directeur général en novembre 2013.

La transformation digitale au service des assurés

img_medaillon-urs-zellweger.pngUrs Zellweger
Business Engineer Helsana

icon_arrow-down-green.png Télécharger la présentation

 

La transformation digitale est également au centre de la stratégie des assureurs, notamment dans le cadre de leurs relations avec les assurés. Pour le groupe Helsana, le premier assureur maladie et accident de Suisse, cela se traduit notamment par des services disponibles 24 heures sur 24, sous forme d’apps permettant à ses assurés de numériser des factures, de collecter des points fidélité, de favoriser l’exercice au grand air, etc.

Bien qu’homologués par l’OFSP, certains de ces nouveaux outils visant à faciliter la vie des assurés tout en les fidélisant, ont parfois fait grincer des dents des représentants politiques ou des responsables d’associations de défense des consommateurs. Que faut-il en penser ?

 

 

img_urs-zellweger_120x150.jpgUrs Zellweger
Business Engineer Helsana

Après avoir terminé son cursus dans l’ingénierie informatique, Urs Zellweger débute sa carrière au sein de l’entreprise Accenture, spécialisée dans la stratégie et le conseil. Il y exerce la fonction de Conseiller dans les secteurs d’activité télécommunications, bourse, banques et assurances auprès de clients internationaux. En 2006, après 10 ans d’activité de conseiller, il devient Business Engineer auprès d’Helsana Assurances SA. Depuis 2015, il est également responsable des processus et systèmes clients.

Rôle des proches aidants dans la réussite des traitements

img_medaillon-andreas-bircher.pngAndreas Bircher
Comité du CIPA (Communauté d’Intérêts des Proches Aidants)

icon_arrow-down-green.png Télécharger la présentation

 

Une vingtaine d’associations et ligues de santé ont créé en mai dernier la première association faîtière de défense des intérêts des proches aidants au niveau national baptisée CIPA. 

Parmi les personnes souffrant de maladies chroniques (plus de 2,2 millions en Suisse), beaucoup sont accompagnées par un proche aidant qui leur consacre du temps et de l’énergie. Le proche aidant joue un rôle important dans le déroulement d’un traitement médicamenteux réussi, en particulier pour les malades les plus atteints dans leur santé ou leur autonomie. Il est un allié pour le prestataire de soins, qui doit établir avec lui une relation de confiance. Que pourrait-on faire pour améliorer cette relation ? De quelle façon les proches aidants sont-ils pris en compte dans les divers outils numériques de santé actuellement en plein développement ?

 

 

img_andreas-bircher-120x150.jpgAndreas Bircher
Comité du CIPA (Communauté d’Intérêts des Proches Aidants)

Né en 1957, Andreas Bircher étudie la théologie et la gestion à but non lucratif. Il débute sa carrière en tant que pasteur au sein d’une paroisse. Il prend ensuite la direction de la Croix-Rouge Jeunesse suisse. Depuis 2001, il est responsable du Service d’aide de la Croix-Rouge suisse. Il s’engage bénévolement en qualité de vice-président de forum.freiwilligenarbeit.ch et de Benevol Suisse. Il fait aujourd’hui partie du Comité du CIPA (Communauté d’Intérêts des Proches Aidants).

Faut-il s’inquiéter de l’arrivée de nouveaux acteurs dans notre système de santé ?

img_medaillon-xavier-comtesse.pngXavier Comtesse
Health@Large

icon_arrow-down-green.png Télécharger la présentation

 

Dans un contexte d’augmentation des coûts et de hausse continue des primes des assurés, sur fond de numérisation de la santé, les acteurs historiques du système de santé suisse vont se retrouver de plus en plus en concurrence de sociétés technologiques telles les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ou de la grande distribution (Wallgreen, Migros, Coop, etc.).  Ces grandes entreprises, nouvelles dans le domaine de la santé, développent des stratégies de développement ambitieuses, internationales ou nationales, visant à s’assurer une part de marché nouvelle dans le secteur de la santé.

Faut-il s’en inquiéter ? Cette stratégie d’entreprise est-elle compatible avec la qualité des soins ? Le respect des normes helvétiques et européennes, notamment en matière scientifique et dans le domaine du traitement sécurisé des données sensibles personnelles, est-il garanti ?

 

 

img_xavier-comtesse_120x150.jpgXavier Comtesse
Health@Large

Né en 1949, Xavier Comtesse obtient une licence en mathématiques et un doctorat en informatique. Il débute sa carrière dans les milieux scientifiques. Visionnaire et innovant, il prend rapidement une toute autre voie en créant plusieurs start-up à Genève dans le domaine de la communication. Quelques années plus tard, il rejoint le monde de la diplomatie, où il exerce d’abord auprès de la Confédération, puis aux Etats-Unis. En 2002, il est nommé directeur romand du think tank Avenir Suisse, où il y restera une dizaine d’années. Il publie en 2017 un livre intitulé Santé 4.0 : le tsunami du numérique.

Remise des Ofac Pharmacy Awards 2019

Les lauréat(e)s des Ofac Pharmacy Awards 2019 se verront remettre leur récompense sur scène. Le/la gagnant(e) du premier prix de cette 4e édition aura la possibilité de présenter, en quelques minutes, son travail de master primé aux participants du forumofac.

Ofac s’engage en faveur de la relève des pharmaciens d’officine et organise chaque année depuis 2016 les Ofac Pharmacy Awards. Ouvert aux étudiants en pharmacie des universités de Zurich, Bâle et Genève, ce prix récompense les meilleurs travaux de master de l’année qui se distinguent par une contribution novatrice et originale sur un thème relatif à la pharmacie pratique. Les lauréats se voient remettre une somme d’argent et ont la possibilité d’effectuer un stage de 6 mois dans les structures du groupe Ofac, afin de pouvoir contribuer à développer les outils de demain dont la profession aura besoin.

MAKING IT HAPPEN

img_medaillon-dominique-gisin.pngConférence de Dominique Gisin, médaillée olympique de descente aux JO 2014 à Sotchi

« Depuis ma médaille d’or à Sotchi, j’ai été fréquemment sollicitée pour parler de ma carrière, avec ses hauts et ses bas, des débuts jusqu’à ma victoire olympique.

J’ai donc décidé de proposer une conférence multimédia avec le Dr. Christian Marcolli, mon psychologue du sport depuis de nombreuses années avec qui j’ai développé ma force mentale. Cette conférence vous donnera un aperçu du grand cirque blanc, du sport d’élite, et bien entendu de mon propre parcours jusqu’à l’or olympique.

En plus de ma propre histoire (parsemée de nombreuses photos, vidéos et anecdotes), la conférence met également en évidence des parallèles avec d’autres domaines où des performances de pointe sont demandées, que ce soit dans le sport, dans la vie professionnelle ou dans notre quotidien. J’espère pouvoir vous inspirer à poursuivre votre propre voie avec beaucoup d’endurance et de volonté. Je suis heureuse de partager mon histoire avec vous. »

Dominique Gisin

img_dominique-gisin_120x150.jpgDominique Gisin, médaillée olympique de descente aux JO 2014 à Sotchi

Née le 4 juin 1985 à Viège, Dominique Gisin est une skieuse alpine suisse. Déjà sur des skis à un an et demi, elle rêvait, enfant, de devenir skieuse professionnelle. Membre de l’équipe nationale suisse de ski pendant 8 ans, Dominique a enchaîné les descentes, les compétitions, mais aussi les blessures. Courage, talent et persévérance lui ont pourtant permis de devenir championne olympique de descente lors des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sochi. En 2015, elle annonce son retrait de la compétition et se consacre à ses études de physique auprès de l’ETH de Zurich, où elle obtient son Bachelor en septembre 2018. Dominique Gisin travaille depuis octobre 2018 comme déléguée du conseil à l’aide sportive.

Animation du forumofac.19

img_medaillon-anja-wyden-guelpa.pngAnja Wyden Guelpa

img_anja-wyden-guelpa_120x150.jpgAnja Wyden Guelpa

Née en 1973, Anja Wyden Guelpa est une politologue suisse. Suite à des études universitaires en sciences politiques et en management public, elle débute sa carrière auprès du SECO en tant que cheffe de projet, puis devient consultante pour IBM. En 2009, elle est élue Chancelière d’Etat du canton de Genève, mandat qui sera renouvelé une fois. Elle annonce en 2018 qu’elle souhaite changer d’orientation et se lance dans un projet entrepreneurial : la création de CivicLab, un think tank et do tank. En fin d’année, elle devient membre du Conseil d’Innosuisse, l’agence suisse pour l’encouragement de l’innovation.